Pour une arrivée facile dans le monde du travail, avoir poursuivi sa scolarité après le bac n'est plus suffisant à l'heure actuelle.

Consulter nos articles
De fait, le rythme de recrutements, restant nettement en deçà de celui que l'on pouvait observer pendant la période pré-crise, prouve que le secteur de l’emploi reste extrêmement versatile. La nouvelle plutôt bonne en ce qui concerne les cadres est que les recrutements retrouvent du dynamisme dans quelques secteurs. Entre la croissance des télécoms et la stagnation de la distribution, il est clair que les différents secteurs d'activité rencontrent des situations vraiment hétérogènes. C'est connu, les employés de haut niveau ont une plus importante mobilité que le reste des employés Ce renouvellement rapide est visible La mobilité prend diverses formes. Il peut tout autant être question d'une nouvelle affectation dans le groupe que d'un changement complet de carrière.
Pour la plupart des cadres, partir dans un nouveau département voire même à l'étranger dans la perspective d'occuper un meilleur poste n'est pas inattendu. Il est facile de s'imaginer que l'envie d'augmenter son salaire est la toute première motivation poussant un cadre à changer d'air. C'est presque un préjugé. D'aucuns souhaitent découvrir un nouveau domaine d'activité, tandis que d'autres ne supportent plus l'absence de possibilités d'évolution dans leur société actuelle. Quelles qualités faire valoir pour obtenir un emploi intéressant ?

Nos articles